Si vous êtes actuellement au cœur d’une telle tempête, j’ai de bonnes nouvelles pour vous. En Actes 27, l’apôtre Paul a vécu lui aussi une telle tempête. Il avait été arrêté et se trouvait sous la surveillance d’un centurion romain sur un bateau qui devait l’emmener à Rome. Regardons ce qui se passe aux versets 9 à 12 :

Un temps assez long s’était écoulé et la navigation devenait dangereuse, car l’époque même du jeûne était déjà passée. C’est pourquoi Paul a donné cet avertissement : « Mes amis, je vois que la navigation ne se fera pas sans dommages et qu’il y aura beaucoup de pertes, non seulement pour la cargaison et pour le bateau, mais encore pour nous-mêmes. » Mais l’officier se fiait plus au capitaine et au patron du bateau qu’aux paroles de Paul. Comme le port n’était pas approprié pour hiverner, la plupart ont été d’avis de le quitter pour essayer d’atteindre Phénix, un port de Crète orienté vers le sud-ouest et le nord-ouest, afin d’y passer l’hiver.

Paul avait reçu un avertissement du Saint-Esprit précisément au sujet de cette route maritime – une révélation qui allait à l’encontre de l’expérience des marins confirmés. Mais il s’est avéré que Paul avait raison.

Il s’en suit un récit terrifiant de ce qui s’est passé après que le navire a repris la mer. Au verset 14, nous lisons qu’un « vent violent, qu’on appelle Euraquilon » s’est levé – la version Semeur de la Bible a traduit par « un vent violent comme un typhon connu sous le nom d’euraquilon ». Cela a entraîné une série d’événements à la suite desquels ils ont cherché refuge sur une île (verset 16) et ont dû jeter tout l’équipement du bateau par-dessus bord (verset 19), avant de finalement abandonner tout espoir (verset 20). Il pleuvait à verse, les éclairs crépitaient autour d’eux et le vent hurlait. Les vagues s’écrasaient sur le petit navire et le fracas du tonnerre se faisait entendre en permanence. L’équipage et les passagers étaient épuisés et n’avaient pas mangé depuis des jours. Mais un événement incroyable se produisit. Lisons les versets 21 à 25 :

On n’avait pas mangé depuis longtemps. Alors Paul, debout au milieu d’eux, leur a dit : « Mes amis, il aurait fallu m’écouter et ne pas quitter la Crète, afin d’éviter ces dommages et ces pertes. Mais maintenant, je vous invite à prendre courage, car aucun de vous ne perdra la vie ; seul le bateau sera perdu. En effet, un ange du Dieu auquel j’appartiens et que je sers m’est apparu cette nuit et m’a dit : ‘Paul, n’aie pas peur ! Il faut que tu comparaisses devant l’empereur, et voici que Dieu t’accorde la vie de tous ceux qui naviguent avec toi.’ C’est pourquoi, mes amis, prenez courage ! J’ai confiance en Dieu : tout se passera comme cela m’a été dit ».

Imaginons un peu la situation. Au milieu de l’orage, du vent déchaîné et des vagues, Paul dit : « Prenez courage ! ». Pourtant, rien n’avait changé autour d’eux.

Peut-être que vous aussi, vous êtes au milieu d’une tempête, mon ami. Peut-être que la banque menace de saisir votre maison. Peut-être que vos enfants se sont égarés ou que votre mariage est en crise. Peut-être que vous venez de recevoir un diagnostic effrayant de la part de votre médecin. Peut-être que vous subissez des attaques spirituelles.

Au milieu de tout cela, je voudrais vous dire une chose : Soyez courageux. Ayez confiance en vous. N’abandonnez pas. Pourquoi ? Parce que tout comme Paul l’a dit : « Je crois en Dieu et j’ai confiance dans le fait que tout se passera exactement comme il me l’a dit ».

Vous dites peut-être maintenant : « Mais Paul a fait l’expérience d’un ange qui l’a rencontré et lui a parlé. Si un ange venait me voir et m’encourageait, je me sentirais un peu mieux dans la tempête que je traverse actuellement ». Mais n’oubliez pas : vous avez quelque chose d’encore plus inébranlable que les paroles d’un ange. Vous avez la Parole de Dieu, la Bible ! Sa Parole ne vous abandonnera pas dans la tempête.

Merci pour le rôle important que vous jouez dans notre travail. Je suis reconnaissant et honoré de pouvoir travailler avec vous.

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tu as aimé cet article ?

N’hésitez pas à la partager sur les médias sociaux ou à le faire suivre pour encourager les autres.

Cela pourrait aussi vous intéresser
Émission de la semaine

Vous fiez-vous à Dieu ou à votre sagesse ? (2)

Soutiens notre travail

Joins-toi à nous pour apporter de l’espoir aux gens à domicile !

Nous considérons que c'est un privilège de pouvoir apporter aux personnes une nouvelle espérance à travers la Parole de Dieu.